Dimensionnement chape liquide

Dimensionnement du chauffage par le sol

Ecoterm vous propose une solution clefs en main pour la réalisation en auto construction de votre plancher chauffant haute température.

Dimensionnement du chauffage par le sol

Pour déterminer la méthode de conception d’une installation de chauffage par le sol, vous devez respecter des directives précises.

  • Un calcul correct de la déperdition thermique représente la base.

  • La structure du sol doit être déterminée.

  • La température d’arrivée est définie en fonction de la source de chaleur

  • La distance entre les tubes est définie en fonction de la température d’arrivée et de la
    déperdition thermique à compenser de la source de chaleur.

L’élaboration définitive d’un projet a lieu au sein du département d’ingénierie de Hencofloor. En cas d’éventuel avant-projet, il est possible de consulter un tableau d’émissions calorifiques (calcul d’après prEN 1264-2) qui donne une puissance indicative par m2. Quelques données importantes relatives à un projet de chauffage par le sol sont détaillées ci-dessous

Chape

La chape abrite le réseau de tubes et répartit la chaleur vers la pièce. La chape est flottante (un ensemble amovible) et totalement isolée des constructions portantes et des murs environnants.

La sollicitation en compression d’une chape dans une habitation se situe entre 2 et 4 kN/m2 en fonction de son épaisseur et de la compressibilité de l’isolation sous-jacente (prEN 13163).

Le conseil de Hencofloor part du principe d’une chape liée au ciment avec un recouvrement minimal de 4,5 cm au-dessus du tube. Il convient d’appliquer une consolidation sous la forme d’un réseau de fils (grosseur de maille : 50 x 50-3 mm). Cette consolidation peut également se composer de fibres intégrées à la chape.

Dans le cas de sols industriels comme le béton et de chapes liquides comme les chapes anhydrites, une concertation avec le département d’ingénierie de Hencofloor est nécessaire. D’autres normes sont possibles par rapport aux conseils de Hencofloor.
Vous devez donc vous assurer que les spécifications de la chape satisfont à ces normes.

Entraxe (coeur à coeur)

Il s’agit de la distance entre les tubes du chauffage par le sol mesurée aux centres. Elle est déterminée par rapport à l’émission calorifique désirée, le temps de réaction voulu et la température d’eau d’arrivée prévue (source de chaleur). Plus faible est l’émission calorifique nécessaire, plus grand sera l’entraxe. Plus faible est l’entraxe du réseau de tubes, plus facile sera la conduction thermique entre le milieu (l’eau) et la pièce à réchauffer. De ce fait, le système réagira également plus vite.

Zone périphérique

Il s’agit d’une zone où les tubes se trouvent à un entraxe plus faible l’un de l’autre. L’objectif est d’atteindre une température plus élevée au sol et d’émettre ainsi davantage de chaleur. Cet agencement est en général appliqué dans le cas d’un pont thermique contre un mur extérieur (comme un châssis) afin de compenser la perte calorifique à cet endroit. Une zone périphérique se compose de préférence d’un groupe séparé et peut avoir une largeur maximale de 1 m par rapport au mur extérieur.

Les zones périphériques ne sont pas nécessaires dans la construction contemporaine d’habitations, où celles-ci doivent satisfaire à des exigences élevées en matière d’isolation et d’énergie.

  • Les ponts thermiques n’apparaissent pas dans les nouvelles constructions et les rénovations.

  • La température au sol est limitée.

  • En recourant à des sources de température basses, l’entraxe est le plus souvent allongé au minimum.

Température au sol

La température au sol ne peut monter trop haut, sinon elle peut avoir des influences néfastes sur le corps humain. Une température au sol trop élevée risque d’entraver l’évacuation de chaleur par le corps au niveau des pieds, ce qui entraîne inévitablement une gêne (gonflement des pieds). C’est pourquoi la température au sol est limitée en fonction de l’utilisation de la pièce.

Delta T

Il s’agit de la différence de température entre l’arrivée et le retour. Plus la température d’arrivée est basse, plus faible sera le delta T et plus élevé sera le débit nécessaire par groupe. Lors du dimensionnement, il convient de prendre en compte le régime de fonctionnement de la source de chaleur choisie.

Valeur RTB (m2K/W)

Cette valeur indique la résistance à la chaleur mesurée au-dessus du tube de chauffage par le sol jusqu’à la face supérieure du revêtement du sol. Plus la conduction thermique de la chape et du revêtement du sol est bonne, plus faible sera
la valeur Rtb. Hencofloor recommande de toujours limiter cette valeur à maximum 0,20 m2K/W.
La valeur Rt est la résistance thermique du revêtement du sol. Cette résistance contribue grandement à la résistance thermique totale Rtb. Il est donc recommandé de choisir un revêtement de sol disposant de bonnes propriétés de conduction thermique.
Vous trouverez ci-dessous quelques revêtements de sol et leurs valeurs Rt correspondantes. Lorsqu’un parquet est combiné au chauffage par le sol, il convient de vérifier si le parquet convient effectivement à cet usage et s’il doit répondre à des exigences particulières. Hencofloor limitera toujours la température de surface d’un parquet à 27 °C.

Température d’eau d’arrivée

Il s’agit de la température de l’eau d’arrivée qui circule via le collecteur à travers les groupes. La modification de cette température influence dans une grande mesure l’émission calorifique finale. Cette température dépend de la source de chaleur. 3 La température d’arrivée est toujours limitée. Des températures trop élevées peuvent endommager la chape et le revêtement du sol.

Hauteur d’installation

Il s’agit de la hauteur mesurée à partir du sol porteur et calculée jusqu’à la face supérieur du revêtement du sol. Celui- ci comprend une couche de remplissage, une couche d’isolant, une chape et le revêtement du sol. Si un isolant pulvérisé est appliqué, il doit pouvoir servir de couche de remplissage. Il est important de tenir compte de la hauteur d’installation requise d’un système de chauffage par le sol lors de la conception d’une habitation.

Isolation du sol

L’isolation du sol est l’isolation située en-dessous de la chape. Elle doit être continue et satisfaire aux exigences fixées.
Si une pièce chauffée se trouve en-dessous, une résistance thermique de 0,75 m2K/W suffit. Si cette pièce sous-jacente n’est pas chauffée ou si un contact direct existe
entre le sol plein, cette valeur devra être au minimum de 1,25 m2K/W. Si l’on observe une température extérieure sous la chape, une résistance thermique minimale de 2 m2K/W est requise. (prEN 1264-4).

Tableau d’émission calorifique

Vous trouverez dans le PDF suivant la description des paramètres garantissant un usage correct. Le tableau d’émission calorifique d’émission calorifique est présenté à titre indicatif, l’émission calorifique finale étant calculée par le département d’ingénierie de Hencofloor. Le tableau présente l’émission calorifique en watt par m2 ainsi que la température de surface correspondante.